U M U J O Index du Forum

U M U J O
Le MJ d'Umujo vous présente ses excuses pour sa désaffection du jeu d'Umujo et les inconvénients qui en sont résultés. Je vous remercie d'avoir participé à ce jeu. Bonne continuation. Cordialement. Olivier

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intervention armaréenne en Sildavujo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> >>>>>>> R.O. : REPUBLIQUE OUMOUYENNE (Venavia, Pays des Kullirtes, Madadouno et Mawika, Zileka) <<<<<<< -> SILDAVUJO
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 00:33    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Fédération d'Armara le 2 avril 2012:
La flotte armaréenne était parti de puis plusieurs jours du golfe de loquetas, après avoir longé les cote de Loquetas puis de sainte croix, elle avais fait une brève escale par York pour refaire le plein en vivre et munition.
Puis elle avait repris son chemin pour sa prochaine destination : Les cotes de Syldavie. 


Dernière édition par Webmaster le Jeu 12 Avr 2012 - 00:45; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 00:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 00:34    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Umujo le 2 avril 2012:
Sur la côte Syldave, les combats se poursuivaient: si les gens du Lowedr et de Nafarki s'étaient rendus, ceux du Sugeo maintenaient leur derniers instants de résistance héroïque contre les assauts de la Nouvelle Armée Zilekyenne Equipementée composée notamment des chevaliers Voh Ser Sang et de l'Armée Saralandaise Réveillée. Plus à l'Est, la côte demeurait résolument insoumise. L'intérieur des terres était également voué à des attaques oumouyennes. Toute la région était ainsi parcourue d'offensives où la République Oumouyenne semblait pouvoir impunément tout écraser, piller, etc., mettant toute la région à feu et à sang.


Mais l'essentiel de l'actualité oumouyenne était consacrée à la campagne électorale du candidat unique.


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 00:35    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Fédération d'Armara le 4 avril 2012
La flotte Armaréenne longeait les côtes de Fantispa, quel dommage que ce si beau pays soit totalement mort aujourd'hui.
Enfin l'amiral n'était pas là pour le tourisme mais pour aller botter les fesses des Oumouyen ! 
Une fois passé Ceuti, la flotte mis le cap sur la Syldavie et la mer d'Ylésia.


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 00:36    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Fédération d'Armara, le 8 avril 2012:


Enfin, la flotte était arrivé à destination 





Les sous-smarins étaient restés en arrière au cas où et une partie de la flotte aussi. les portes avions débutèrent les manœuvres de déploiement, les Chasseur bombardier étaient sur le pont prêt à décoller. 


l'amiral allait donner l'ordre de décoller lorsqu'il reçu un message urgent de l'état major : 

-Amiral un message urgent de l’état major vous devriez en prendre connaissance.

Traduction
Ville de San Salem bombardé par engin de type inconnu. Débutez bombardement intensif sur les troupes Oumouyennes. Troupes de débarquement avec chars vous rejoigne d'ici 3 jours. Éradication du dictateur en place. 
Assault jusqu'à capitulation sans condition. Avez vous besoin de renforts ?



- Répondez leur que j’entame les opérations immédiatement.
- Messieurs le grand jour est arrivé : nous allons débarrasser le micromonde du cafard nommé "Netyomar" qui va regretter amèrement d'avoir lancé une bombe sur Armara. 
- Notre mission est pour le moment, de bombarder les troupes d'invasion Oumouyennes sur le territoire Syldave. Exécution !


Les chasseurs bombardiers décollèrent alors et prirent la direction des terres, la zone 1 fut bombardé meticuleusement eliminant soigneusement tout ce qui pouvait ressembler à des troupes Oumouyennes.


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 00:42    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Umujo, le 9 avril 2012:


Les conditions météorologiques déterminèrent les mouvements oumouyens. Au Nord-Est de la zone 1, il faisait beau, alors que le Sud-Ouest connaissait la pluie et le brouillard. 


Au Nord-Est, les unités oumouyennes, privées d'aviation pour les protéger, furent dispersées sous le soleil. Les routes déjà encombrées de réfugiés le furent davantage encore de militaires en déroute. Les troupes durent ainsi se contenter de prendre la route du Sud-Ouest de nuit. Mais les Autochtones arrachaient les rares panneaux de signalisation afin d'égarer les Oumouyens.


Au Sud-Ouest, les unités oumouyennes, elles aussi privées de couverture aéerienne suffisante, furent en outre protégées par le brouillard. Elles avaient aussi une bonne réplique sol-air. C'est ainsi qu'elles réussissaient à maintenir leur cohérence, gage de leur emprise sur cette région. Nombre d'unités tentèrent alors de gagner le Sud, là où les Armaréens étaient susceptibles de débarquer. Mais, ici encore, les Autochtones s’employaient à retarder les Oumouyens et à leur causer des pertes. De plus, le brouilard n’allait pas durer éternellement.




Partout en Sudsildavie, des actes de résistance isolés dans les villes et les premiers maquis témoignèrent que les Autochtones n'avaient pas tous renoncé au combat.




De son côté, le maréchal Netyomar, qui n'en revenait toujours pas d'avoir été élu Président de la République, demanda le bombardement de la flotte armaréenne par une bombe entropique. Il avait eu en effet des nouvelles de Lohn I Bap comme quoi la bombe anéantirait purement et simplement toute l’armada ennemie.


En zone 2, au Nord, des barbares Kullirtes secondaient l'armée zilekyenne en accomplissaient nombre d'exactions. Le plus incroyable était le fait que ces cavaliers de la Horde de Glace semblaient surgir de l'antiquité. Les confins oumouyens se manifestaient ainsi sous l'allure quasi préhistorique de ces pillards. Et les Autochtones, déjà abasourdis par l'invasion oumouyenne, n'en revenaient pas de se trouver ainsi plongés dans l'âge des ténèbres.




Carte des mouvements supposés des unités oumouyennes au cours des jours prochains

Zone 1 Nord: en voie d'abandon (unités bombardées, harcelées, dispersées et refluant en désordre vers le Sud)
Zone 1 Sud: bien contrôlée (brouillards)
Zone 2 Nord-Est: bien contrôlée, en partie dégarnie pour renforcer le Sud
Zone 2 Sud-Est: bien contrôlée, en partie dégarnie pour renforcer Zone 1 Sud


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 00:43    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Fédération d'Armara, le 11 avril 2012:


Alors que l'Amiral tempestait contre le conditions climatiques, un message retentit dans le hauts parleur : 


- Nous détectons des avions ennemies en provenance du nord-est. Ce sont des bombardiers.


L'amiral répondit : 


- Envoyez Paul Girard et sont escadrille de la mort ! Et dites lui d'éliminer tout avion ou engin s'approchant à moins de 100 mile de nous, vous avez repéré d’où ils partaient ? 
- Oui Amiral ! D'une ville situé au nord ouest appelé Lohn I Bap, il me semble.
- Dites au groupe 2 d’éliminer la menace ! A la Bombe N ! 


Ce qui en clair signifiait le début des bombardements de cette ville par des bombes au Neutinos, Armes terrible, dernière invention des scientifiques Armaréens qui ne laissait aucune âme qui vive à 100 Km à la ronde.
De même, il ordonna le bombardement de toute la zone 2, il fallait absolument affaiblir l'ennemi. tous les appareils était mobilisé pour ces opérations. Il n'aurai pas aimé être à leur place se dit-il. 
Enfin ils l'avait cherché ! 


- Et pour la zone brumeuse ? Amiral ? 
- A la première éclaircie, vous pilonnez des navires ! 


Un pilonnage en rêgle ! Les canonniers des Navires commencèrent à diriger leur canons sur cette zone. Et à la première accalmie du temps, toute la puissance de feu des navires, canons, missiles se déchainera sur les dernier soldats retranché dans cette zone.
Le reste de la flotte arrivaient, ils n'étaient plus qu'a quelques heures de navigation d'ici.


Dès demain les chose allaient changer ! 


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Ven 13 Avr 2012 - 13:13    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Bombardement de Lohnibap


Les avions armaréens réussirent pour certains à voler au-dessus des gigantesques montagnes qui 
encerclaient l'Umujo. La ville de Lohnibap, enchâssée dans un relief tourmentée, fut une cible bien 
difficile à atteindre. Mais, la ville n'était qu'une petite bourgade médiévale à peine augmentée de hangars, 
une seule bombe N suffirait de toutes façon largement à l'anéantir.


Or, l'explosion de cette bombe N déclencha celle d'une autre bombe, entreposée dans un de ces hangars: 
la bombe EG2 (entropique de deuxième génération) qui devait être acheminée bientôt en Armara.


L'explosion de la bombe EG2 stoppa net celle de la bombe N mais n'en détruisit pas moins Lohnibap:


Elle dissocia en deux la ville: la première Lohnibap fut statufiée ainsi que ses plantes ses animaux et 
ses habitants. Ils seraient éternellement conservés tels que la bombe les trouva. La deuxième Lohnibap 
fut transformée une entité décorporée, désincarnée, dématérialisée, quasi spirituelle mais où les 
individualités continuaient d'exister comme des fantômes avec lesquels il était possible d'interagir 
dans certains cas.


En somme, dans cette ville statufiée, d'étranges fantomes, l'information des êtres qui avaient 
disparu, continuaient de vivre. En effet, la bombe EG2 avait localement dissocié l'espace et le 
temps.




Echec du bombardement oumouyen sur la flotte armaréenne et libération de Hastofori par ses 
habitants


Les avions oumouyens, eux, avaient emprunté un autre défilé pour aller bombarder la flotte 
armaréenne. Mais, dans le Nafarki (Sudsildavie), ils furent interceptés par les chasseurs armaréens. 
Le bombardier oumouyen explosa, bombe E comprise, au-dessus de la ville de Hastofori.


On n'observa aucune conséquence visible de cette explosion: la vie continua, à quelques détails 
près, comme avant. Mais quelque chose avait été irrémédiablement détruit dans cette cité, et l'on 
ne s'en rendrait compte que bien plus tard...


Les autorités d’occupation de la ville étaient au bord de décapiter la Résistance locale. Sans que 
l’on sache exactement pourquoi, la situation s’inversa, et la Résistance s’empara de la cité, faisant 
de Hastofori la première ville libérée de Sudsildavie.




La Fédération d’Umujo tente de se reconstituer et de mener un courageux combat contre la 
République Oumouyenne


Les tribus et les clans de la Fédération d'Umujo n'avaient pas accepté l'invasion et l'annexion de 
Mawika par la République Oumouyenne. Cette annexion empêchait les deux moitiés de la 
Fédération de communiquer entre elles


Pour cette raison, les Volkonnènes et les Toutobroges menèrent chacun à travers la grande forêt 
d'Ohnowabra une expédition pour rejoindre l'autre Grande Région Autonome.


Grâce aux indications des Hommes Sauvages, la première expédition, conduite par le Volkonnène 
Ozmar Kadaverine, rencontra la seconde, conduite par Sakroshelatos. Ces deux expéditions 
décidèrent de rejoindre le Towtobroghi pour porter la guerre à Mawika.


En outre, 50 drakkars Volkonnènes prirent la Mer Morone pour bloquer le golfe de Mawika.
Mais, en ce lieu, la base de madadouno était presque vide, les navires étaient partis ainsi que 
la plupart des militaires. Enhardis par le courage volkonnène, les Toutobroges décidèrent 
d'attaquer Mawika.




La Zone 1 Nord ainsi que d’autres régions sudsildaves sont abandonnées


Dans la Zone 1 Nord, les Oumouyens de la République refluaient vers le Sud en désordre, 
harcelés par des résistants locaux. Cette zone n'était plus occupée que par quelques poches 
ou réduits.


D'autres parties de la Sudsildavie furent vidées de leurs troupes, comme le Klaouek, région trop 
accidentée pour être intéressante, afin de renforcer le front du Sud qui allait s'ouvrir.




La brume est chassée par le vent marin et les bombardements commencent en Zone 1 Sud


En effet, le vent marin chassait maintenant la brume pour apporter la pluie. Mais à basse altitude 
les bombardements devinrent possibles contre les armées oumouyennes. Les Armaréens sans 
pitié à l'égard de celles-ci, commencèrent à ls écraser sous des milliers de tonnes de bombes.


Il y eut des pertes aussi du côté des avions armaréens, car les batteries sol-air des oumouyens 
les attendaient et faisaient souvent mouche.


Mais, même si les armées oumouyennes avaient pu converger vers le Sud, même si, au delà de 
leur nécessaire dispersion, elles concervaient une présence, elles n'étaient pas en mesure de garder 
tout le littoral.





Position des armées oumouyennes (En Jaune = Fédération d'Umujo ; en bleu et rouge = République Oumouyenne)


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 22:53    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Fédération d'Armara Posté le: Ven 13 Avr 2012 


Enfin arrivé, la flotte de débarquement se préparait. 
Alors que les avions et les navires déversaient maintenant leur tonnes de bombes sur la zone 1 Sud, dégagée de ce brouillard. 
Les hommes et les chars d’assaut prirent la mer pour les plages de SudSildavie l’opération "Netyomar au poteau" avait débuté.


20000 Hommes accompagnés de 300 Chars allaient prendre pied sur une terre qu'il ne connaissaient pas. Les consignes de prudence furent donnés. Il semblait que la résistance locale fasse merveille, il faudrait rendre un hommage à ces hommes et femmes merveilleux qui n'hésitaient pas à donner leur vie pour leur pays. 



Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 22:55    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Umujo Posté le: Aujourd’hui à 21:46


Le temps demeura couvert mais la brume s'effaça, permettant aux Armaréens de débarquer. Puis la tempête se déchaîna, ralentissant les opérations militaires.


Netyomar donna l'ordre aux armées IV et V de se rejoindre afin de stopper les Armaréens, mais cela prendrait du temps. Il donna aussi l'ordre d'évacuer les réserves d'or et les oeuvres d'art de la ville de Daarkia située dans la zone du débarquement, avant de faire sauter cette cité. Le Commandant de la ville lui répondit que sans aviation oumouyenne, il était illusoire de vouloir se déplacer rapidement. Les convois oumouyens seraient bombardés et défaits.


Daarkia tomba avant que les ordres donnés par Netyomar pussent être respectés.


Il semblait que les deux camps consolidaient leurs positions respectives à la faveur d'une météo encore incertaine. Mais l'existence d'une aviation armaréenne continuait pour l'heure de mettre en difficulté les Oumouyens. Les Armaréens gagnaient du terrain.


La Résistance sudsyldave prit contact avec la Fédération d'Armara dans le but d'être reconnue par cet Etat comme le futur interlocuteur de la Sudsyldavie en cas de victoire armaréenne.



Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 22:57    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo Répondre en citant

Umujo Posté le: Aujourd’hui à 21:46


Le temps demeura couvert mais la brume s'effaça, permettant aux Armaréens de débarquer. Puis la tempête se déchaîna, ralentissant les opérations militaires.


Netyomar donna l'ordre aux armées IV et V de se rejoindre afin de stopper les Armaréens, mais cela prendrait du temps. Il donna aussi l'ordre d'évacuer les réserves d'or et les oeuvres d'art de la ville de Daarkia située dans la zone du débarquement, avant de faire sauter cette cité. Le Commandant de la ville lui répondit que sans aviation oumouyenne, il était illusoire de vouloir se déplacer rapidement. Les convois oumouyens seraient bombardés et défaits.


Daarkia tomba avant que les ordres donnés par Netyomar pussent être respectés.


Il semblait que les deux camps consolidaient leurs positions respectives à la faveur d'une météo encore incertaine. Mais l'existence d'une aviation armaréenne continuait pour l'heure de mettre en difficulté les Oumouyens. Les Armaréens gagnaient du terrain.


La Résistance sudsyldave prit contact avec la Fédération d'Armara dans le but d'être reconnue par cet Etat comme le futur interlocuteur de la Sudsyldavie en cas de victoire armaréenne.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:42    Sujet du message: Intervention armaréenne en Sildavujo

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> >>>>>>> R.O. : REPUBLIQUE OUMOUYENNE (Venavia, Pays des Kullirtes, Madadouno et Mawika, Zileka) <<<<<<< -> SILDAVUJO Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com