U M U J O Index du Forum

U M U J O
Le MJ d'Umujo vous présente ses excuses pour sa désaffection du jeu d'Umujo et les inconvénients qui en sont résultés. Je vous remercie d'avoir participé à ce jeu. Bonne continuation. Cordialement. Olivier

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Réapparition de l'armée du Saraland

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> >>>>>>> R.O. : REPUBLIQUE OUMOUYENNE (Venavia, Pays des Kullirtes, Madadouno et Mawika, Zileka) <<<<<<< -> ZILEKA
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Orvosa


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2012
Messages: 8
Micronationalité: R.O. (Zileka)
Type de PJ: Humain
Métier, spécialité: PRESEXTCOM, ECOMARIND
Alignement: Démonolâtre

MessagePosté le: Ven 17 Fév 2012 - 13:49    Sujet du message: Réapparition de l'armée du Saraland Répondre en citant

Le prince Orvosa du Zileka se prélassait en son castellet de Blo Ta Vio au centre
de la ville de Lonh I Bap.


Bien que les Zilekyens fussent entichés de l'ambiance "Moyen-Âge", leur prince affectait
d'arborer des tenus modernes. 


Il écouta le rapport d'un de ses sujets:
----------------------------------------------


"Je m'étais rendu en la très sombre et très vaste forêt de Mout Ma Küt
[lisière des forêts du vaste Prasilfaro, un pays magique de l'Umujo]
afin de me retirer du monde et prier... les dieux aux pied de serpent.


Soudain, je vis un sanglier blanc passer devant moi. Sitôt, je sautai sur
mon cheval et partis au galop à la poursuite de l'animal.


Il me mena dans le vaste jardin d'un château où je vis une armée moderne
festoyer en compagnie de quantité de jeunes gens merveilleusement beaux.
De la musique sortait littéralement du sol et des fruits merveilleux poussaient
en quantité pour pourvoir à la faim des convives.


Je refusai de goûter ces plaisirs, jugeant qu'ils étaient d'un autre monde, le
monde des... démons.


Je tentai de m'enquérir auprès des uns et des autres de l'identité des soldats.
Mais ceux-ci semblaient avoir tout oublié, tandis que les jeunes gens
ne me répondaient que par des sourires mystérieux et des invitations à écouter
le charme de la musique et m'adonner au festin.


Nul ne put ou ne voulut me renseigner, mais je remarquai que, derrière le jardin,quantité
de chars intacts étaient garés. Une véritable forêt de broussailles recouvrait ces engins.
Comme je ne sais lire, j'ai fait des dessins des écritures que ceux-ci comportent. J'espère 
que ces dessins sont fidèles, mais je les ai réalisés sur place, debout au milieu d'une dense 
végétation.


Quand je m'éloignai, en guise de fête, je ne vis que les soldats couchés sur le sol,
recouverts eux aussi de broussailles et de mousse. Ils n'avaient pas l'air mort, car
ils continuaient d'avoir des réflexes. Je compris qu'eux et moi avions été victimes
d'un mirage de ces bois maléfiques.


Je saurai montrer l'endroit: j'ai laissé des signes pour qu'on puisse en retrouver le chemin."


---------------------
Le prince envoya une expédition vers ces soldats. Des démonolâtres furent chargés de
réveiller les soldats afin d'entendre leur récit.


Voici ce qu'ils dirent:
----------------------


"Nous sommes les 500 soldats, un bataillon de l'Armée de Saraland. Nous avons tenté
de suivre les ordres de notre Chef d'Etat Krasspoutine. C'était à la guerre contre
Orion.


Au début, Krasspoutine nous a dit d'avancer vers Prya. Nous avons donc remonté
le long des vallées de Lafarquia et du Larmijant. Le relief devenait de plus en plus
accentué. Nous avons demandé de nouvelles instructions. Mais notre Président nous
envoyait des messages contradictoires. (A moins que les Orionais ne nous trompassent
en se faisant passer pour lui? Mais c'est impossible, nous autres Saralandais, ne
pouvions nous tromper sur la voix et le ton qu'employait notre Chef, toujours prompt
à résumer son propos par une mystérieuse tirade de son invention, selon ses véritables 
aphorisme qui nous laissaient extrêmement dubitatifs sur le terrain.


Nous avons traversé une région très sauvage peuplée d'Aboriges des montagnes, 
qui ne connaissaient par notre civilisation technologique.


Les ordres devenaient de plus en plus difficiles à suivre.


Nous avons passé un col et débouché dans une petite vallée alors peuplée de barbares Ynuitz.
[Le Zileka d'alors.] Ils s'ingéniaient à nous catapulter des rochers, aussi nous avons préféré 
traverser au plus vite cette vallée.


Une forêt sombre et vaste s'étendait devant nous. Les ordres nous disaient pourtant de
continuer.


Nous étions épuisés par notre avance forcée, quand nous rencontrâmes des jeunes gens
qui dansaient si légèrement en chantant que leurs pieds ne touchaient point le sol.


Nous étions jeunes nous aussi et, sitôt que nous goûtâmes les fruits qui sourdaient des branches,
écoutâmes les invisibles harpes qui étaient dans le sol et embrassâmes nos nouvelles amours,
nous oubliâmes tout de notre mission.


Ce faisant, nous dûmes bien nous amuser un certain temps [peut-être plus de sept mille ans].


Ce furent vos sorciers qui nous tirèrent de ce rêve. Car hélas, ce n'était qu'un songe,
une courte folie.


Maintenant, nous attendons toujours des instructions de Krasspoutine."


--------------------
Il leur fut répondu:
-----------------------


"Le Saraland et tous ceux que vous avez connu ne sont plus. Désormais, vous êtes au Zileka.


Orvosa leur montra un faux soi-disant signé de Krasspoutine lui-même ainsi qu'une clé
qu'on venait de fabriquer exprès pour la circonstance:


Votre Chef a légué à mon ancêtre la clé de son pays. Je suis votre nouveau Krasspoutine!


Une fois que les soldats purent vérifier par eux-même que ni le Saraland ni son Chef
n'étaient plus depuis très longtemps, ils consentirent à devenir des Zilekyens. (Il leur semblait d'ailleurs
qu'Orvosa avait avait un peu la même voix que leur Chef de jadis.) Orvosa leur attribua une solde
conséquente, après quoi il promut les soldats à un rang intermédiaire entre les chevaliers
Voh Ser Sang et les officiers Yar Pi.


- Désormais, annonça Orvosa, j'ai d'grands projets pour vous!
_________________
Or Vos Ah, Prince de Zi Le Ka, châtelain de Blo Tah Vio et Shi Mou Mam de la ville de Lonh I Bap


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Fév 2012 - 13:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Orvosa


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2012
Messages: 8
Micronationalité: R.O. (Zileka)
Type de PJ: Humain
Métier, spécialité: PRESEXTCOM, ECOMARIND
Alignement: Démonolâtre

MessagePosté le: Mar 28 Fév 2012 - 10:30    Sujet du message: Réapparition de l'armée du Saraland Répondre en citant

L'armée zilekyenne fut finalement placée sous le commandement de POLARMINT, une organisation militaire intercontrée 
et subdivision de la République Oumouyenne, dirigée par le Généralissime Moussa Djnader. A cette occasion, 
le rang des officiers de l'armée du Saraland, désormais intitudé Lahn Sar, devint supérieur à celui des officiers Yar Pi du 
Zileka, c'est à dire équivalent à celui des chevaliers Voh Ser Sang. En outre, certains des officiers saralandais partirent 
pour Madadouno afin de contribuer au POLARMINT, tandis que les autres reçurent la tâche d'entraîner les militaires
zilekyens, y compris les fameux Voh Ser Sang.



Dans un pays moyenâgeux comme le Zileka, la militarisation de la petite armée locale devint une affaire considérable.
Même l'esprit de chevalerie qui animait les chevaliers Voh Ser Sang dut être remplacé par la discipline.


Il n'était pas encore question de pourvoir les militaires zilekyens d'équipements modernes, réservés aux Saralandais, 
mais seulement d'entraîner les troupes de façon moderne.


La caserne de Lohn I Bap vit la constitution d'un nouveau corps militaire: le War Behn Jehn Jae: le "Centre d'Entraînement 
à la Guerre Subversive". Dans un premier temps, il s'agissait plutôt d'un centre d'expérimentation. Le but était
d'essayer de trouver des moyens dune éventuelle "guerre subversive" qui devrait être basée sur des "interrogatoires 
modernes", c'est à dire la torture. Quelques Saralandais, Neftasyens et Zilekyens furent recrutés pour mener ces recherches.


Dans quel but? Pour quel objectif? Cela, nul ne le savait.


Beaucoup d'hommes refusaient de participer à ce genre de recherches, seuls quelques-uns semblaient doués pour cela. 


On put mener ces recherches sur des malheureux: des villages isolés de la contrée abritaient les marranes d'une religion 
interdite depuis très longtemps, la Religion des Trois Temples. Il s'agissait de mener une véritable inquisition pour briser
cette résistance au crypto-koriosisme, seule religion officielle du Zileka. Non que les Trois Temples constituassent
le moindre danger, c'était seulement une occasion d'expérimenter la torture sur des villageois.
_________________
Or Vos Ah, Prince de Zi Le Ka, châtelain de Blo Tah Vio et Shi Mou Mam de la ville de Lonh I Bap


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:16    Sujet du message: Réapparition de l'armée du Saraland

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> >>>>>>> R.O. : REPUBLIQUE OUMOUYENNE (Venavia, Pays des Kullirtes, Madadouno et Mawika, Zileka) <<<<<<< -> ZILEKA Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com