U M U J O Index du Forum

U M U J O
Le MJ d'Umujo vous présente ses excuses pour sa désaffection du jeu d'Umujo et les inconvénients qui en sont résultés. Je vous remercie d'avoir participé à ce jeu. Bonne continuation. Cordialement. Olivier

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Caractères commun des civilisations oumouyennes?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> UMUJO EL -> FICHES DE PAYS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2012 - 14:15    Sujet du message: Caractères commun des civilisations oumouyennes? Répondre en citant

Voici, ci-dessous, une proposition de mise en fiche des tendances culturelles dans l'Umujo.


Elle vise à définir un background commun au pays en terme de tendances et préciser certains
aspects particuliers à telle ou telle contrée.


Merci de me signaler tout ce qui est sujet à discussion, les omissions, etc.




Pour un tableau des tendances culturelles de l'Umujo, peut-on considérer les éléments suivants
comme plus fréquents en Umujo qu'ailleurs?
 
Citation:
Vie de type traditionnel ou antique
Vie en tribus, en clans ou en villages
Importance de la famille élargie
Code d'honneur des tribus
Importance de la religion
Animisme, polythéisme
Une religion divine opposée à une religion démoniaque ou culte des ombres
Idéal de courage, de solidarité et d'honneur guerriers, recherche de la gloire
Vendetta
Devoir d'hospitalité
Respect des vieux
Pouvoir du paterfamilias
Propriété privée des terres
Chef de la nation: roi, khan, etc.
Conseil local décisionnel (réservé aux élites locales)
Femmes exclues des plus hautes responsabilités
Classe de druides ou de prêtres
Classe de guerriers
Classe des producteurs
Parias exclus du culte
Esclavage des captifs
Art ou prestige de l’équitation
Autres (ce qui est original à la contrée)





TOWTOBROGHI


Vie de type traditionnel ou antique = OUI, influencée par l'époque contemporaine
Vie en tribus, en clans ou en villages = OUI, en tribus nomades ou sédentaires
Importance de la famille élargie = OUI
Code d'honneur des tribus = OUI, le Towtàretu (<*teuto-rextu)
Importance de la religion = OUI, religion confondue à la culture
Animisme, polythéisme = OUI
Une religion divine opposée à une religion démoniaque ou culte des ombres
OUI, il existe des druides diurnes servant l'ordre socio-cosmique (le Dharma)
et des druides nocturnes et des sorciers utilisant les puissances du désordre socio-cosmique (Adharma);
les druides nocturnes doivent s'efforcer d'utiliser le "mal" pour faire le "bien", tandis que les sorciers
sont des ennemis de la société. (Les sorcières, par contre, sont des guérisseuses.)
il existe en outre des sorciers maléfiques ainsi que la crainte des démons Ehkomonoy
Idéal de courage, de solidarité et d'honneur guerriers, recherche de la gloire = OUI
Vendetta = OUI, ritualisée : la Uhka, sous l'égide de la déesse Jigahli
Devoir d'hospitalité = OUI
Respect des vieux = OUI, et comme les mandats échoient fréquemment à des vieillards, le développement du Towtobroghi est très lent ! (Par contre, les assemblées populaires sont dynamisées par des jeunes.)
Pouvoir du paterfamilias = remis en cause
Propriété privée des terres = remis en cause par la collectivisation
Chef de la nation: roi, khan, etc. = OUI, mais soumis au contrôle par voie populaire et révocable
Conseil local décisionnel (réservé aux élites locales) = Elargi à toute la population (autogestion)
Femmes exclues des plus hautes responsabilités = OUI, mais évolution de la société en faveur des femmes;
les femmes sont souvent des guérisseuses reconnues qui ont leurs propres assemblées de druidesses!
Classe de druides ou de prêtres = OUI, mais pouvoir et propriété privée diminués par l'autogestion et la collectivisation
Classe de guerriers = OUI, mais pouvoir diminué par la collectivisation
Classe du producteurs = OUI: chasseurs-cueilleurs, agriculteurs, éleveurs, pêcheurs
Esclavage des captifs = OUI : encore fréquent bien qu’interdit
Parias exclus du culte = les criminels ne pouvant ou ne voulant pas payer la contrepartie demandée par la famille de la victime sont appelés "fuyards", ils ne sont plus protégés
Art ou prestige de l’équitation = OUI, l’équitation est traditionnellement réservée au roi, aux druides, aux guerriers ; toutefois, il n’existe plus aucune sanction contre les producteurs qui montent à cheval.
Autres (ce qui est original à la contrée) = révolution sociale et aspect social de la contrée, bisexualité
traditionnelle; langue et religion gamzéfonique superposée au polythéisme; culte des têtes coupées;
divination par le bois (preniloji) de caractères d'écriture en forme de bâtons et de points (ohmigrawiye)




VENAVIE


Vie de type traditionnel ou antique = OUI, influencée et fortement attirée par l'époque contemporaine
Vie en tribus, en clans ou en villages = OUI, en grandes familles
Importance de la famille élargie = OUI
Code d'honneur des tribus = Oui, mais tombé en désuétude
Importance de la religion = Religion ramenée à la simple magie, prestige des flamines contesté, désintérêt 
pour les spéculations cosmologiques ou théologiques ; néanmoins, la Vénavie se positionne clairement 
en Umujo en tant que contrée favorable au « mal » (Adharma).
Animisme, polythéisme = Polythéisme évoluant vers le monothéisme (culte d'Iadalbaoth)
Une religion divine opposée à une religion démoniaque ou culte des ombres
OUI, la religion officielle est celle du démon Iadalbaoth ou Corius (appelé Korios en Aktelios);
ce démon est secondé des Démons Anguipèdes, c'est-à-dire "à pied de serpent".
Les autres cultes sont interdits ou objets de discriminations
Idéal de courage, de solidarité et d'honneur guerriers, recherche de la gloire = remplacé par l'union sacrée
Vendetta = OUI
Devoir d'hospitalité = Transformé en devoir de non-hospitalité
Respect des vieux = Autrefois central, il se perd !
Pouvoir du paterfamilias = OUI, absolu
Propriété privée des terres = OUI
Chef de la nation: roi, khan, etc. = OUI : le Magistratus
Conseil local décisionnel (réservé aux élites locales) = Non, simple pouvoir local d'un "chevalier".
Femmes exclues des plus hautes responsabilités = OUI, sauf exception
Classe de druides ou de prêtres = OUI, les flamines
Classe de guerriers = OUI: les « chevaliers » (les equites)
Classe du producteurs = OUI: la plèbe
Parias exclus du culte = Les affranchis demeurent exclus du culte et des charges mais bénéficient souvent
de protections intéressantes
Esclavage des captifs = OUI
Art ou prestige de l’équitation = NON (la vénavie est faite de montagnes disséminées dans des marécages putrides, le cheval y est donc très rare, mais les guerriers sont encore appelés equites, c’est-à-dire « chevaliers »)


Autres (ce qui est original à la contrée) = le culte démoniaque déformant le sectateur. D'abord, de façon 
physique, les meilleurs adeptes sont lentement transformés en monstres. Au niveau de l'esprit, l'adepte perd
tout jugement individuel des angles et de la géométrie, il devient incapable d'apprécier la valeur de ce qu'il fait 
de ses mains; en revanche, il gagne en capacité d'observation et d'imitation. Ses productions, d'abord 
chaotiques, deviennent graduellement meilleures que les originaux.




ZILEKA


Vie de type traditionnel ou antique = correspond au Moyen-âge, vie influencée et fortement attirée par l'époque contemporaine
Vie en tribus, en clans ou en villages = OUI, en grandes familles
Importance de la famille élargie = OUI
Code d'honneur des tribus = De genre maffieux
Importance de la religion = OUI
Animisme, polythéisme = OUI : démonolâtrie
Une religion divine opposée à une religion démoniaque ou culte des ombres =
La religion officielle est celle des démons (les dieux de l'Adharma) mais les rituels sont d'origine larmijantaise 
et lafarquienne; il existe quelques villages marranes de fidèles de l'ancienne religion locale des Trois Temples 
(une ancienne religion syncrétiste et polythéiste servant le Dharma)
Idéal de courage, de solidarité et d'honneur guerriers, recherche de la gloire = remplacé par l'union sacrée
Vendetta = OUI
Devoir d'hospitalité = modifié en devoir de non-hospitalité
Respect des vieux = Il existe mais il est secondaire, face aux différences sociales
Pouvoir du paterfamilias = OUI
Propriété privée des terres = OUI
Chef de la nation: roi, khan, etc. = OUI, le Prince de Zileka, titre héréditaire
Conseil local décisionnel (réservé aux élites locales) = les prêtres et guerriers
Femmes exclues des plus hautes responsabilités = OUI, sauf exception
Classe de druides ou de prêtres = OUI, les Sho Manh Wanh sont des Prédicateurs itinérants
Classe de guerriers = OUI, les Chevaliers Voh Ser Sang commandent leurs Yar Pi, leurs Dar Sou et leurs Zuth Bi 
Classe du producteurs = OUI, les Ping Klam
Parias exclus du culte = OUI, les Low Teh Ing, les Nar Zah, les Lu Veuh Sheuh, etc. peuvent être faits esclaves 
ou pourchassés
Esclavage des captifs = Garanti par contrat d’esclavage et code des esclaves
Art ou prestige de l’équitation = OUI, l’équitation est réservée aux élites et aux guerriers


Autres (ce qui est original à la contrée) = Les Zilekyens ont inversé pas mal de choses avec leur 
conversion massive au culte des démons. Ex.: le nom de Zileka vient de Kalésie, car la contrée était située 
à l'extrémité de cette nation [comme la Roumanie actuelle est à la limite de l'ancien Empire Romain!].

ex., les processions se font à reculons, les circumambulations se font dans le sens inverse des aiguilles 
d'une montre. Témoignant de la déchéance économique du pays, l’économie zilekyenne est axée 
sur l’éphémère : il n'existe pas deux paires de chaussettes identiques, les appareils sont construits 
pour durer peu de temps. Les Zilekyens aiment à se réchauffer auprès de feux bleus qui émettent 
du froid, ils vivent le jour et non la nuit, la Nature est sensée être au service de l'homme et l'homme 
de l'économie... Les dirigeants Zilekyens ont un look impeccable et un beau costume moderne, 
résultant de leur culte de l'apparence, de leur recherche du pouvoir et du prestige des Pays Extérieurs.




WRYWN


Les Orionides ont, en raison de leur lointaine origine orionaise, un caractère en partie particulier
et en partie oumouyen


Vie de type traditionnel ou antique = NON, les Neters, des dieux vivants, dirigent tout
Vie en tribus, en clans ou en villages = NON, la classe populaire forme un seul ensemble aculturé
Importance de la famille élargie = NON, vie collective
Code d'honneur des tribus = NON
Importance de la religion = OUI (religion des Neters, dieux vivants)
Animisme, polythéisme = OUI, la population adore les Neters, des dieux vivants possédant une 
technologie avancée
Une religion divine opposée à une religion démoniaque ou culte des ombres = Si, du point de vu intérieur, 
cet aspect n'est représenté que dans le théâtre sacré, du point de vue oumouyen, les Orionides d'Wrywn 
sont censés incarner depuis toujours des sages visant à l'équilibre, en Umujo, entre les puissances divines 
(Dharma) et démoniaques (Adharma).
Idéal de courage, de solidarité et d'honneur guerriers, recherche de la gloire = NON
Vendetta = NON
Devoir d'hospitalité = NON mais devoir d'assistance aux Etrangers échoués en Wrywn pour qu'ils 
puissent repartir
Respect des vieux = Pas vraiment de privilège particulier réservé à l’âge, mais le peuple respecte 
les personnes âgées de son rang et les Neters se respectent entre eux
Pouvoir du paterfamilias = NON
Propriété privée des terres = NON, les Neters possèdent tout
Chef de la nation: roi, khan, etc. = OUI, le Ktôse (ce nom vient d'Actarus, empereur du Saint Empire d'Orion)
Conseil local décisionnel (réservé aux élites locales) = OUI : les Neters décident tout en leurs agoras
Femmes exclues des plus hautes responsabilités = NON : les Neters sont des dieux ou des déesses
Classe de druides ou de prêtres = NON : les Neters sont des dieux vivants
Classe de guerriers = NON : les Neters sont des dieux vivants
Classe du producteurs = OUI, le peuple est nettement distingué des dirigeants, divinisés
Parias exclus du culte = NON. Les étrangers n'ont pas le droit d'assister aux représentations des Neters
Esclavage des captifs = NON, mais les étrangers qui s’infiltrent en contrée orionide sont tués
Art ou prestige de l’équitation = NON


Autres (ce qui est original à la contrée) = Nostalgie du Saint Empire d'Orion, coupure franche 
entre un peuple maintenu dans l'ignorance et un autre maîtrisant une technologie avancée et 
imposant sa domination au premier en se faisant passer pour divin.
Les Neters sont toutefois des sages, car ils vivent une sorte de civilisation post-industrielle très avancée.
Par le fait qu'ils entretiennent un commerce sur la Mer d'Orion, maîtrisent une technologie avancée
et ont un discours éthique et une religion ésotérique, les Orionides d'Wrywn ont réussi à s'attribuer 
depuis très longtemps sur les habitants des autres contrées un rôle d'arbitre des enjeux oumouyens. 
Mais ce rôle traditionnel n'intervient qu'exceptionnellement. Il vise à maintenir l'équilibre entre le 
Dharma (le "bien", le Dharma) et l'Adharma (le "mal", les démons).




MADADOUNO ET MAWIKA (LES NEFTASYENS)


Ne sont pas d'origine oumouyenne mais madhanaise. Ils ont en général quelques points communs avec 
les Toutobroges : importance de la famille, de la religion, respect des vieux, hospitalité, honneur, 
prestige de l’équitation, les femmes sont, sauf exception, exclues des responsabilités.


Les principales différences sont l'intérêt des Neftasyens pour le commerce, le type monothéiste et prosélyte
de la religion, et surtout le fait que les neftasyens vivent plutôt à l'ère moderne, bien que leur métropole
soit actuellement sérieusement mise à mal.




Dernière édition par Webmaster le Dim 12 Fév 2012 - 14:58; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Fév 2012 - 14:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2012 - 14:20    Sujet du message: Caractères commun des civilisations oumouyennes? Répondre en citant

Précision : le culte des démons induit une lente transformation physique et psychologique des meilleurs
sectateurs des contrées de Vénavie et de Zileka, et maintenant de Madadouno-Mawika. (CF la fiche 
correspondant à la Vénavie dans le message précédent.). Il n'est pas nécessaire bien qu'en tout cas
possible que cette transformation soit visible sur les avatars des personnages.


Revenir en haut
Peuple Volkonnène


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2011
Messages: 59
Micronationalité: Umujo(Volkonna)
Type de PJ: Humain (groupe)
Métier, spécialité: la totalité des volkonnènes

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2012 - 17:37    Sujet du message: Caractères commun des civilisations oumouyennes? Répondre en citant

Bien, je vais faire comme toi, c'est a dire répondre aux questions une a une du point de vue Volkonnène



Vie de type traditionnel ou antique : OUI, pays très rural, pensée antique.
Vie en tribus, en clans ou en villages: oui chaque clan comporte en general un village-port central, avec des fermes et hameaux autour. quelques clans ont des opidas de montagne, en general presque inoccupés en temps de paix, ou des villages specialisés plus retirés (villages troglodytes des mines des clans du nord). Notons que la Horde vie en tribus nomades ou sédentaires (comme a Holthar)
Importance de la famille élargie : oui, et les "serviteurs" sont considérés comme des membres a par entière de la famille du maitre
Code d'honneur des tribus: Oui, la guerre est souvent considérée par les guerriers comme un moyen de gloire, le respect de l'honneur et la vengence du déshonoré sont des piliers de la société. 
Importance de la religion: oui, les deux religions cohabitants sont très importantes, et les druides ont également un important rôle politique 
Animisme, polythéisme: culte de nombreux esprits, dont ceux des ancêtres.
Une religion divine opposée à une religion démoniaque ou culte des ombres: Les ombres sont considérées comme des esprits néfastes pouvant détruire les Ars, les esprits des ancêtres. 
Idéal de courage, de solidarité et d'honneur guerriers, recherche de la gloire: oui, voir code d'honneur
Vendetta: il existe des moyens de vengence pour l'homme bafoué, mais en general, les druides esseillent de lui faire obtenir une réparation materiele pour éviter les cas de vengeance
Devoir d'hospitalité: entre volkonnènes ou envers les umuyens, oui. Il est d'usage pour l'inviter, mème un inconnu de passage, de laisser un petit objet en signe de gratitude. En revanche, la peur de l’Étranger reste souvent plus forte que ce devoir 
Respect des vieux: oui, les anciens sont toujours consultés dans chaque clans a chaque décision. trop vieux pour travailler, ils sont entretenus et soignés par leurs enfants. Si ceux si sont trop pauvres pour le faire, le reste du clan leur viens en aide. 
Pouvoir du paterfamilias; le chef de clan est le pater de la famille centrale. les autres grandes familles ont egalement des paters soumis au chef de clans, et qui sont souvent des guerriers possesseurs de terres. chaque pater a une certaine ascendance sur les familles mineures affilliées: serviteurs, paysans, artisans...Mais il doit également les protéger. 
Propriété privée des terres: en partie. chaque pater est propriétaire de sa terre, mais il s'agit en général d'une terre gérée communautairement par l'ensemble des familles sous l'autorité du pater. 
Chef de la nation: Un roi assisté de chefs de clans, d'un maître des vents (chef spirituel) et de druides timoniers (chefs des communautés nomades de la horde des vents) 
Conseil local décisionnel (réservé aux élites locales): Oui a Echelle de la nation. a l’échelle des clans, le conseil est ouvert a tous les habitants du clan, quel que soit le statut de sa famille, son sexe, son age...
Femmes exclues des plus hautes responsabilités : oui, a cause du système de Pater qui structure toute la société, mais elles peuvent prendre décisions et responsabilités dans les conseils de clan. 
Classe de druides ou de prêtres: Oui... déjà évoqué
Classe de guerriers : en quelque sorte, car tout homme a appris a etre un guerrier, mème si les paters forment une classe guerrière dominante...bien que leur pouvoir soit du a la terre. De facto, tout homme est un guerrier des que la nation est menacée.
Classe des producteurs: déjà evoqué: un pater possède la terre et gère plusieurs familles de paysans
Parias exclus du culte: non, sauf les étrangers
Esclavage des captifs: l'esclavage n'est pas pratiqué sur la terre volkonnène...uniquement dans la grande horde, c'est a dire sur les navires et a Holthar. C'est une pratique de la grande horde par ailleurs assez peu appréciée par les sédentaires. 
Art ou prestige de l’équitation: le cheval est un simple moyen. Il n'y a pas de classe des "chevaliers" comme chez certains celtes. 

Autres (ce qui est original à la contrée)

_________________
Lève toi, le vent te guidera.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:43    Sujet du message: Caractères commun des civilisations oumouyennes?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> UMUJO EL -> FICHES DE PAYS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com