U M U J O Index du Forum

U M U J O
Le MJ d'Umujo vous présente ses excuses pour sa désaffection du jeu d'Umujo et les inconvénients qui en sont résultés. Je vous remercie d'avoir participé à ce jeu. Bonne continuation. Cordialement. Olivier

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Anciens résumés des épisodes précédents du portail

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> AUTRES HRP -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Lun 5 Déc 2011 - 21:42    Sujet du message: Anciens résumés des épisodes précédents du portail Répondre en citant

Alors que la Fédération regroupe deux parties, celles-ci sont en réalité isolées l'une de l'autre. La Volkonna, partie nord-est, a envoyé un navire de commerce pour rallier le Towtobroghi, partie sud-ouest. Mais la Vénavie, ennemie du Towtobroghi, essaie de bâtir sa propre Alliance et de contrer cette Fédération. Or, l'ambassadeur vénave a été par hasard secouru par ledit navire volkonnène et, profitant de cette situation, il tente de retourner à son profit le Volkonnène tout en espionnant la structure du bateau. Arrivés à Mawika, le Volkonnène et le Vénave sont stupéfaits de la réception organisée par les Toutobroges qui, en réalité, croient recevoir Max Svalborg en personne. 


En effet, Max Svalborg, à bord de la 2e Flottille, se dirige lui aussi vers le Towtobroghi, ouvrant une route demeurée jusqu'ici inconnue, il tente, pour des motifs diplomatiques, mais aussi liées à son origine, de trouver son chemin afin de rallier peut-être Mawika puis, de là Kovo et Sheytukontakoy. Mais compte-tenu des indications obscures données par Kovo, la 2e Flottille trouvera-t-elle sa route ? 


Le roi Sakroshelatos est rentré de Madha avec un stock de matériel de la plus haute importance, mais par manque d’attention, il s’est déjà fait voler la moitié de sa marchandise ; ce sont sûrement les Vénaves qui, encore une fois, ont fait le coup. 
  
A Kovo s'est enclanché un vaste mouvement de refonte de la société. Mais la régionnette du Chineblos a refusé l'évolution des moeurs et a fait sécession, affaiblissant le Towtobroghi. Celui-ci poursuit malgré tout son évolution en procédant à une collectivisation accrue et s'engage sur la voie d'une sorte de communisme primitif non merkiste. 


Des savants verlorins ont publié un article scientifique mais depuis circulent d'étranges rumeurs tout à fait surprenantes: il s'agirait d'une déclaration de guerre de Verlor à l'encontre de la Fédération d'Umujo. 


Suite à la peste ayant ruiné la civilisation du Panaconda, la Fédération a fermé ses frontières, mais cette motion risque de ne pas être respectée, à cause du manque de moyens de communications et de l’incohérence géographique et administrative du pays. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Déc 2011 - 21:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Mer 14 Déc 2011 - 23:17    Sujet du message: Anciens résumés des épisodes précédents du portail Répondre en citant

Deux pays différents existent dans la région : l’Umujo, qui incarne le « bien » regroupe les grandes régions du Towtobroghi et de la Volkonna ; le Slanmar, incarnation du « mal », encore au stade de projet, pourrait regrouper la Vénavie et le Pays des Kullirtes alias Umbrie, et encore des tribus situées au Sud de la Mer Morone.


Au bord de la Mer Morone, au village de Mawika, près de Madaduno (Towtobroghi), l’ambassadeur et marchand volkonnène Ozmar Kadaverine rencontre le secrétaire général toutobroge Sakroshelatos LXXVIII. Sont également présents Moussa Djnader commandant de la base de Madaduno ainsi que le legatus Olfizmikus (ambassadeur de Vénavie) qui n’a pas été invité. Que donneront les pourparlers ?


A bord de la 2e Flottille, navigue Max Svalborg, représentant les Scanthénoisiens de la nouvelle République de Nôddia. Cette flottille se dirige vers le Towtobroghi, ouvrant une route demeurée jusqu'ici inconnue. Leur voyage a des motifs diplomatiques, mais aussi liées aux origines gaélusiennes d'une partie de ces Nôddiens. Le Capitaine de corvette August von Silberstein a débarqué et pourrait tenter de rallier KoVo ou Sheytukontakoy. Pourra-t-il vraiment supporter les très basses températures qui s'annoncent pour l'hiver toutobroge?


Le legatus vénave Olfizmikus voyage la nuit par magie noire dans les airs jusqu’à Petravast, capitale des Kullirtes (Umbrie). Il espère lancer une alliance de la Vénavie avec l’Umbrie et constituer ainsi l’alliance du Slanmar. Mais étant donné qu’il a laissé son corps à Mawika, est-ce que les Kullirtes l’entendront ?


La Vénavie, obscure région arriérée souhaitant néanmoins conquérir le Micromonde, a le projet de s’allier avec des tribus situées au sud de la Mer Morone pour lancer une invasion de la Syldavie méridionale. Pour cela, ses agents doivent voler un des oursins fossiles sacrés gardés par les grands initiés toutobroges et convoités par ces tribus du Sud.


A Kovo (Towtobroghi), s'est enclenché un vaste mouvement de refonte de la société à la fois de collectivisation non merkiste et de libération des femmes et des descendants vis-à-vis du paterfamilias. Mais les traditionalistes s’y sont opposés. Les loyalistes les ont vaincu lors de la bataille de Sheytukontakoy, mais ont commis d’affreuses exactions qui ont jeté le trouble dans leur camp. KoVo lance une nouvelle expédition de jeunes guerriers vers le Pahyàkaminos afin de remettre les loyalistes dans le Chemin du Dharma. Mais la pénurie alimentaire attise le chaos, la guerre civile va-t-elle se généraliser ? Les idées de progrès social ne vont-elles pas disparaître pour cause de famine ?


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 13:24    Sujet du message: Anciens résumés des épisodes précédents du portail Répondre en citant

Pour la dernière version, voir PORTAIL en cliquant en haut à gauche sous la carte du forum.


En Towtobroghi, dans le nouveau village de Sabrêshitanos, par l’entremise de Leurs Excellences Mehmenglaros et von Silberstein, le Towtobroghi et la Baronnie de Scanthéloisie (Nôddia) ont signé un traité économique très innovant. Mais la Baronnie entend apporter, en outre, une aide militaire au Towtobroghi, bien que celui-ci ne semble pas demandeur d’une telle aide ! Envoyé par la Baronnie, le baron Max Svalborg, à bord de la Deuxième Flottille, arrive au Towtobroghi, et, tout de suite, ses hommes organisent la défense du village oumouyen, à l’étonnement des Toutobroges habitués aux interminables palabres des décisions collectives. D’une manière ou d’une autre, cette présence nôddienne-scanthéloise ne va-t-elle pas troubler la société toutobroge, sans parler des risques liés à la présence d’une armée moderne de plus en Towtobroghi ? 


Le commandant Djnader de la base militaire de Madadouno a convié les représentants de Vénavie, du Zileka et du Pays des Kullirtes à fonder la République Oumouyennes. Le Pays des Kullirtes n’a pas pu être représenté. Mais le legatus vénave Olfizmikus a envoyé magiquement son double à Petravast, capitale des Kullirtes, dans le but de rapprocher cette contrée de la République. Ces contrées ont en effet la particularité de pratiquer le culte des démons ou des Ombres. Elles sont ainsi ennemies de la Fédération d’Umujo. Comment la République Oumouyenne trouvera-t-elle son unité, malgré le désordre oumouyen, afin de devenir une puissance micromondiale ? Comment surmontera-t-elle l’opposition micromondiale des nations bien-pensantes à la cruauté et à l’impérialisme ? 




Au bord de la Mer Morone, au village de Mawika, près de Madaduno (Towtobroghi), l’ambassadeur et marchand volkonnène Ozmar Kadaverine était venu rencontrer Sakroshelatos LXXVIII Umego du Towtobroghi. Une première qui aurait permis de sortir les deux région de leur isolement et aurait donné vie à la Fédération. Hélas, l’invasion soudaine de Mawika par les Neftasyens a interrompu brutalement cette rencontre et provoqué le départ du représentant volokonnène. Ayant été contrainte d'interrompre tout contact avec le Towtobroghi, la Volkonna parle de guerre. Mais comment rétablir ce contact avec son allié? Impossible de gagner le Towtobroghi par la mer. Une expédition volkonnène devra traverser la région mystérieuse du Grand Ohnowabra. Reverra-t-on un jour ces téméraires explorateurs? 




Le début d’effondrement de Madha a provoqué une première secousse en Umujo. Croyant avoir les mains libres, le commandant Djnader de la base neftasyenne de Madadouno a donné l’ordre à ses troupes de conquérir Mawika, la contrée qui environne Madadouno et qui appartient au Towtobroghi (Fédération d’Umujo). Il a fait abattre les élites locales et marié de force les femmes toutobroges aux Neftasyens. Par suite, la Baronnie de Scanthéloisie (Nôddia) et la Fédération d’Armara ont menacé d’opérer une intervention militaire contre l’envahisseur pour défendre la Fédération d’Umujo. Pour éviter une guerre micromondiale qu’il juge prématurée, le commandant Djnader a dû signer avec le Towtobroghi un traité de rétrocession de Mawika en faveur des Toutobroges. Mais la Coordination de Neftasyah ne reconnaît pas ce traité et veut maintenir le caractère perpétuel du bail de la base de Madadouno. Quant au Towtobroghi, il voudrait bien se débarrasser de Mawika, car la contrée n’a plus grand-chose de gaélusien. Tout irait bien en somme si les Pays Extérieurs ne s’étaient pas mêlés de cette affaire. Jusqu’où les conflits oumouyens, retraçant en réalité des querelles internes entre tribus, seront-ils prétextes à l’ingérence des autres nations ? 


Revenir en haut
Webmaster
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 90

MessagePosté le: Ven 13 Avr 2012 - 13:29    Sujet du message: Anciens résumés des épisodes précédents du portail Répondre en citant

Résumé des épisodes précédents: 




FEDERATION D’UMUJO (F.D.U.) 




A Sabrêshitanos, dans le Towtobroghi (Fédération d’Umujo), la venue de Son Excellence von Silberstein, ambassadeur de la baronnie de Scanthéloisie (Nôddia), a permis de signer un traité économique innovant entre la Grande Région et la Baronnie de Scanthéloisie. Cette visite a été également l’occasion pour le Nôddien d’en apprendre davantage sur les traditions toutobroges. Mehmenglaros, représentant la G.R.A. du Towtogroghi, ayant envisagé une coopération entre les deux pays, a proposé que des Toutobroges partent en tant que coopérants dans les provinces de Thempon et de Scanthéloisie. 




Suite à l’invasion de Mawika, régionnette toutobroge, par les Neftasyens d’El Qel3ah (R.O.), les relations entre les deux Grandes Régions de la fédération d’Umujo sont à nouveau compromises ; afin d’initier un commerce avec le Towtobroghi, l’ambassadeur et marchand volkonnène Ozmar Kadaverine a décidé de mener son expédition marchande par voie terrestre vers le Towtobroghi en traversant le Grand Ohnowabra, une région particulièrement mystérieuse peuplée notamment d’Hommes Sauvages. Les Volkonnènes ignorent que l’Umego et secrétaire général toutobroge Sakroshelatos a eu également l’idée avec ses compagnons de partir pour la Volkonna par le chemin inverse. Les Toutobroges ont subi de nombreuses pertes humaines ; ils ont découvert un vaste tunnel qu’avait construit une civilisation inconnue et très ancienne. Les Volkonnènes ont quant à eux subi une attaque d’une tribu hostile et rencontré celle, pacifique, des Hommes Sauvages, qui ont recueilli une Orionide parlant le Volkonnène. Quel danger a-t-elle fui ? Les deux expéditions parviendront-elles à se rencontrer ? Les marchandises volkonnènes parviendront-elles au Towtobroghi ? Reverra-t-on un jour ces téméraires explorateurs? 








REPUBLIQUE OUMOUYENNE (R.O.) 




A la Forteresse de Madadouno (Mawika alias El Qel3ah), en République Oumouyenne, se réunissent de façon informelle les représentants des contrées de Vénavie, Umbrie (Khanat des Kullirtes), El Qel3ah et Zileka. Les bases de l’Etat ont été arbitrairement définies. Le rôle spirituel devrait échoir au Grand Khan. Comme les trois autres chefs de contrées voulaient devenir président de la république, il a été proposé que, grâce à un rituel peu recommandable, ces dirigeants fusionneraient en une seule personne… Deux cobayes ont été déjà soumis à un test probant. La République Oumouyenne trouvera-t-elle ses bases, son unité, malgré le désordre oumouyen, afin de devenir une puissance micromondiale ? Comment surmontera-t-elle alors l’opposition micromondiale des nations bien-pensantes à la cruauté et à l’impérialisme ?  




Le double du legatus (ambassadeur) de Vénavie Olfizmikus s’est rendu en Umbrie (Khanat des Kullirtes) où il a rencontré le Grand Khan Mogadhar. Par la voix d’Olfizmikus, la République Oumouyenne a proposé au Khanat d’intégrer celle-ci en échange d’une aide alimentaire et d’une coopération visant à développer le pays des Kullirtes. Outre l’aide, du matériel a été livré en vie d’études préalables à la construction d’un port et d’un aéroport. Des coopérants de diverses spécialités sont arrivés. Un mode de transport magique a été mis au point. Enfin, des Kullirtes sont actuellement recrutés, ils seront envoyés comme soldats dans un lieu encore tenu secret. Les propositions architecturales devraient être bientôt soumises au Grand Khan. Celui-ci acceptera-t-il de voir son pays transformé ? Un malentendu concernant la finalité du matériel semble entraver cet accord. Et où partiront ces soldats ? 




A la lisière de la forêt du Prasilfaro, constituant une des limites de la sénéchaussée de Zileka en République Oumouyenne, on a découvert une armée plongée dans un sommeil enchanté, non loin de chars intacts. Il s’agit d’un bataillon de 500 hommes de l’armée du Saraland qui avait disparu au cours de la guerre entre ce pays et Orion. Les militaires ont été réveillés par les prêtres de Zileka. Quand les Saralandais ont su que leur pays avait disparu depuis longtemps, ils ont accepté d’intégrer l’armée du Zileka. Celle-ci passe sous le commandement de la République Oumouyenne. Toujours dans la sénéchaussée, l’armée a ouvert un Centre d’entraînement à la guerre subversive, qui mène actuellement des expériences de torture sur des membres de la minorité religieuse persécutée des Trois Temples. 




(Source : forum micromondial.) Moussa Djnader, commandant de la Légion Neftasyenne et dirigeant de la sénéchaussée d’El Qel3ah (alias Mawika) a donné ordre de mener un débarquement en Neftasyah non pour sauver des Neftasyens du risque d’effondrement de leur pays, mais pour récupérer par la force tout ce qui peut servir ses projets. La Banque Centrale, la Grande Bibliothèque ont été dévalisées et le groupe de savants Haqîqah ainsi que nombre d’étudiants en science ont été raflés pour être déportés vers El Qel3ah. 




(Source : forum micromondial.) De nombreux réfugiés madhanais ou neftasyens, avec parmi eux des Toutobroges qui avaient récemment émigré à Madha, sont arrivés à El Qel3ah par voie aérienne. 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:15    Sujet du message: Anciens résumés des épisodes précédents du portail

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> AUTRES HRP -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com