U M U J O Index du Forum

U M U J O
Le MJ d'Umujo vous présente ses excuses pour sa désaffection du jeu d'Umujo et les inconvénients qui en sont résultés. Je vous remercie d'avoir participé à ce jeu. Bonne continuation. Cordialement. Olivier

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Refonte juridique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> >>>>>>> F.D.U. : FEDERATION D'UMUJO (Towtobroghi, Volkonna) <<<<<<< -> <<<<<< T O W T O B R O G H I >>>>> -> Fédération Républicaine du Towtobroghi
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sakroshelatos
Habilité EL

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 52
Micronationalité: Towtobroghi (Umujo)
Type de PJ: humain
Métier, spécialité: SPP Toutobroge

MessagePosté le: Mar 4 Oct 2011 - 12:00    Sujet du message: Refonte juridique Répondre en citant

Les mandatés des différents groupes adhérents au Towtobroghi ont décidé de se rassembler à Kovo pour discuter de toutes questions concernant le pays toutobroge. Un atelier juridique s'est formé à l'initiative d'Etrangers intégrés à la vie des tribus. Voici l'énoncé de la plainte peinte sur une pancarte et affichée sur le mur:
.
"Moi, Eva Kvigekrugg, je réclame:
- droits ouverts à la femme comme à l'homme
- abolition du droit de vie et de mort de l'homme sur la femme et sur l'enfant;
- abolition de l'esclavage;
- abolition de la dotation des mariés;
- abolition des sacrifices humains;
- abolition du bûcher collectif."
.
Une fois le quota de présence atteint, Eva prit la parole pour défendre point par point les avancées proposées. Il y eut aussi des témoins qui prirent la parole et l'assistance fut émue. On semblait prendre conscience que d'autres coutumes existaient dans les Pays Extérieurs.
.
La difficulté, concernant la dotation des mariés, était que les deux époux devaient être dotés à part égale, ce qui favorisait les mariages arrangés entre membres de familles de fortunes équivalentes.
Quant au bûcher collectif, il s'agissait que tous les proches d'un héros soient brûlés vifs pour le rejoindre après la mort de celui-ci. Dans les faits, on incitait fortement la veuve d'un guerrier mort au combat à se jeter dans les flammes.
.
Enfin, les sacrifices humains, à l'origine, ils consistaient en ceci que les malfaiteurs étaient gardés jusqu'aux jours épagomènes avant le solstice d'hivers, ils étaient alors enfermés dans des mannequins de bois ou d'osier, aspergés de substance inflammable et brûlés; c'était l'occasion d'une fête populaire. Par manque de bois au Towtobroghi, on avait remplacé ce sacrifice par la mort par précipitation, bien plus simple, dans un relief naturel aussi torturé.
.
Mais le sage Komoriwari ("Vérité de Justice") parla à son tour:
.
- N'oublie pas, ô Etrâna, que nos coutumes ont la vertu de nous rendre glorieux et de nous endurcir. Je veux bien que l'on améliore les choses, mais gardons intact ce qui fait notre vaillance, car c'est ce qui nous protège de l'amollissement et de nos ennemis, par Towtashe.
.
Les débats promettaient d'être longs. 
_________________
Roi et Secrétaire Général de la Fédération des Tribus Nomades et Sédentaires du Towtobroghi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Oct 2011 - 12:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sakroshelatos
Habilité EL

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 52
Micronationalité: Towtobroghi (Umujo)
Type de PJ: humain
Métier, spécialité: SPP Toutobroge

MessagePosté le: Dim 9 Oct 2011 - 14:04    Sujet du message: Refonte juridique Répondre en citant

Bawmakàdobos, un druide mandaté par les Kowokantaleyoy (une tribu trop reculée dans les montagnes pour connaître un ennemi, à part par par vendetta) dit alors:


"Ô compagnons, à peine les femmes ont-elles été admises dans cette assemblée qu'elles demandent aux hommes de supporter leur caractère fantasque. Mais un homme a besoin d'être respecté, sa gloire doit demeurer intacte afin qu'il puisse après sa mort aller dans les Îles des Bienheureux, et c'est bien pourquoi le mot viatique est dérivé du mot gloire en towtàyeshi, donc il ne serait pas convenable que la femme ou le fils d'un homme de valeur défient l'autorité de cet homme. Que [le dieu de la guerre] Brenos entende mes paroles: les Kowokantaleyoy ne consentiront jamais que les femmes ou les descendants de quelque homme que ce soit puissent impunément ridiculiser celui-ci et le privent du viatique. C'est pourquoi nous entendons maintenir le droit de vie et de mort de l'homme sur la femme et sur les descendants de l'homme. 


Et si une tribu trouve que cette coutume ne lui convient pas, alors, par les Mashirone, qu'elle vive selon la coutume qui est la sienne, selon le dharma propre de la tribu. J'ai dit!"


De nombreux participants au débat s'écrièrent : "[Il a parlé] selon le dharma!".


Mais la femme etrâna, Eva Kvigekrugg, reprit la parole et répondit, dans un excellent towtàyeshi:


"En tant que déléguée des femmes, je peux vous dire, ô hommes, et que Brenos en effet entende mes paroles, que nous ferons grève de toutes les tâches que nous avons tant que nous n'obtiendrons pas satisfaction. Pourquoi la gloire n'appartiendrait-elle qu'aux hommes? Qu'on dise plutôt que les Toutobroges sont, par les dieux, si grands, que leurs femmes sont les plus élevées en gloire du Rebroghi [l'Umujo]. Nous avons obtenu le droit de participer à la bataille, et que les magiciennes soient également appelées druides [druday, drujebenay : druidesses], même si vous n'avez pas voulu, ô hommes, que ces druidesses soient formées par les druides. C'est parce que les femmes toutobroges sont grandes, par Towtashe!


Maintenant, si chaque tribu allait dans son coin décider de cela, il faudra autant de fois agumenter et palabrer. Je vous le déclare: les femmes que je représente exigent à cause de cela qu'ici soit prise la motion que nous réclamons afin de constituer pour chaque tribu une orientation décisive de la politique de toutes nos populations. J'ai dit!"


Et il y eut dans l'assemblée quelques femmes de caractère qui crièrent aussitôt par trois fois, semblant défier les mandatés hommes: "selon le dharma!"
_________________
Roi et Secrétaire Général de la Fédération des Tribus Nomades et Sédentaires du Towtobroghi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sakroshelatos
Habilité EL

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 52
Micronationalité: Towtobroghi (Umujo)
Type de PJ: humain
Métier, spécialité: SPP Toutobroge

MessagePosté le: Mer 12 Oct 2011 - 21:21    Sujet du message: Refonte juridique Répondre en citant

L'ashehtos Bawmakàdobos des Kowokantaleyoy parla alors ainsi:


- Par Brenos, nous, montagnards fils des glaciers, des soleils de feu et des cieux noirs, nous en avons trop entendu. Nous aurions déjà dû partir quand vous voulûtes que les femmes assistassent à nos réunions. A présent, il est temps pour nous de quitter cette Fédération où toutes nos valeurs aussi bien sacrées que guerrières sont foulées au pied par la gent féminine. Partons, mes compagnons, avant que ma langue ne prophétise du malheur! J'ai dit!


Et lui et ceux de sa tribu se levèrent promptement et commencèrent de sortir des rangs de celles et ceux qui s'étaient assemblés.


Un barde des Karanchiyoy répondit aussitôt et très distinctement, afin que personne ne perde une seule de ses paroles:


- Certes, par Belesama, que chaque tribu suive donc son chemin! Mais plût aux dieux qu'ils vous épargnent, ô Kowokantaleyoy, toujours de la faim! Car j'ai ouï qu'elle hantait souvent vos climats ! Nous, dans les plaines et les marais, pouvons souffrir seulement de nos ennemis, mais nous y sommes accoutumés, aussi nous pouvons le mieux parler de gloire.


Lorsque vous nous aurez laissé combattre sans vous les Wenâwoy, qui semblent s'agiter au delà des marches toutobroges, quand nous aurons eu sans votre soutien le deuil dans notre coeur, si le malheur vient à votre tour vous priver de vos frères, de vos femmes ou de vos pages, vous n'aurez point de secours de la Fédération avant de nous avoir supplié d'accepter tout votre or et le serment de votre éternelle alliance. A mon tour, j'ai dit, et bonne route à vous!
_________________
Roi et Secrétaire Général de la Fédération des Tribus Nomades et Sédentaires du Towtobroghi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sakroshelatos
Habilité EL

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2011
Messages: 52
Micronationalité: Towtobroghi (Umujo)
Type de PJ: humain
Métier, spécialité: SPP Toutobroge

MessagePosté le: Ven 28 Oct 2011 - 09:51    Sujet du message: Refonte juridique Répondre en citant

Un mandaté des éleveurs de chèvre des hauts de Sheytukontakoy dit ceci:
 
"- Ô compagnons et compagnonnes, j'ai pu observer que les moeurs me semblent assez libres dans le Towtobroghi. En effet, nous n'enfermons pas notre corps dans des vêtements et des lacets par beau temps, alors que les Paysextérieurins le font, comme s'ils voulaient enfermer leur corps tout entier. Nous, au contraire, nous allons nus lorsque le temps est doux.
 
Puis, quoique le mariage donne lieu à une dotation des époux, nous, Toutobroges, considérons aussi que deux hommes ou deux femmes forment une union également sacrée, même si cette sacralité est bien sûr différente, et même si, dans ce cas, il n'y a pas de dotation. Beaucoup de Pays Extérieurs semblent avoir oublié cette coutume.
 
La question des moeurs, en réalité, bien qu’elle soit importante, ne me semble pas centrale, mais découler de notre organisation sociale. Si nous, hommes, nous sentons propriétaires de notre famille, c'est que le droit de propriété privée existe et que nous confondons la richesse et la gloire.
 
Nous avons déjà résolu de tout décider en commun, il convient donc d'abolir la propriété privée. Car, qu'est-ce qui intéressera le paysan ou l'éleveur au sort du pays et de ses réunions, sinon justement que le producteur devienne le maître de ses outils de travail, ainsi le cultivateur du champ qu'il cultive, et le berger ou la bergère du troupeau?
 
Redistribuons les terres, les troupeaux, la richesse, sans quoi nous serons délaissés des pauvres qui forment la majorité du peuple.
 
Abolir la propriété privée, mettre en commun nos richesses, les moyens de production et de distribution, ce sera aussi mettre fin aux différents impôts et redevances coutumières qui peuvent exister ici ou là.
 
Ce point est décisif. On n'est point libre sans égalité véritable. Et décider en commun de nos affaires, où et quand nous le voulons personnellement, afin d'éviter de créer pouvoir ou coercition, cela nous permet aujourd'hui de nous organiser de façon commune.
 
Maintenant, notre gloire ne peut plus être de posséder, car nous n'avons que notre corps sur Terre. Nous n'avons que cette vraie gloire à pouvoir nous surpasser chacun, pour le bien commun, dans notre domaine personnel, notre métier assigné par les dieux, et nous n'avons de richesse que cette croyance. Par là nous sommes en réalité élevés dans la grâce des dieux et rejoignons les Îles-dans-les-glaciers, le lieu de la Lumière.
 
L'on dit souvent que nous, Toutobroges, sommes trop bêtes pour apprendre. C'est de voir l'avance considérable sur nous des gens qui viennent des Pays Extérieurs qui nous fait dire cela, à raison je le sais bien… Nous ne pouvons que nous lamenter de ce que nos Ancêtres aient refusé la technologie, car maintenant nous sommes voués à un destin obscur et minable ; mais acceptons au moins ce qui fait de nous des hommes et des femmes intègres.
 
Car, si nous nous fédérons de conseil en conseil et de village en village de façon libre et égalitaire, en ayant aboli la propriété privée des stocks de vivre, des terres, du bétail et des richesses, alors non seulement nous aurons plus de force parce que de cohésion entre nous, mais en plus nous aurons ensemble plus d'intelligence.
 
C’est ainsi que les têtes coupées qui servent de libation dans les nemetoy appartiennent déjà à tous et nous confèrent à tous jeunesse et gloire quand nous chantons en commun, et ainsi devons-nous faire de tout ce que nous possédons pour en faire le bien de tous dans la volonté de tous de tout partager sans mensonge quand et où nous pouvons personnellement œuvrer pour cela. J'ai dit."
 
De nombreuses personnes clamèrent leur joie d’avoir entendu ce discours. On porta en triomphe le berger qui l’avait prononcé. Désormais, le Towtobroghi trouvait sa voie, alliant à la tradition la plus archaïque, voire préhistorique, la liberté la plus audacieuse.
_________________
Roi et Secrétaire Général de la Fédération des Tribus Nomades et Sédentaires du Towtobroghi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:19    Sujet du message: Refonte juridique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    U M U J O Index du Forum -> >>>>>>> F.D.U. : FEDERATION D'UMUJO (Towtobroghi, Volkonna) <<<<<<< -> <<<<<< T O W T O B R O G H I >>>>> -> Fédération Républicaine du Towtobroghi Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com